L’illusioniste

Macron a reçu son prix,comme ses prédécesseurs celui-ci Le Prix Charlemagne est l’une de ses mises en scène où l’establishment européen s’autofélicite de son action, se réunissant en grande pompe une fois par an pour consolider et communiquer son orgueil de représenter le progrès. Même si ce prix se vante d’être un prix «de citoyens» qui serait décerné par les habitants de la ville d’Aix-la-Chapelle, les lauréats sont en réalité systématiquement des hommes ou des femmes de pouvoir qui en profitent pour réitérer leurs prises positions politiques trop bien connues : le prix n’est que rarement décerné à des personnes issues de la société civile et il ne l’est jamais à des dissidents.

Une constance pro-européenne

Pas de surprise, donc, si en 2018 le nouveau président de la République française, Emmanuel Macron, a reçu cette récompense, lui qui se profile comme le nouvel espoir d’une Union européenne à bout de souffle. Le discours qu’il a prononcé le 11 mai à l’occasion de la remise de ce prix, un an presque jour pour jour après son élection, est son quatrième discours grand format sur l’Europe, après ceux au Parlement européen le 17 avril 2018, à la Sorbonne le 26 septembre 2017 et à Athènes le 8 septembre 2017.  Décidément, l’Europe tient Emmanuel Macron à cœur.

Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web