Pauvre France

L’agence de presse turque Anadolu a publié une carte qu’elle présente comme indiquant les positions de l’armée française dans le nord de la Syrie, rapporte France 24. Des forces spéciales françaises sont présentes en Syrie, mais la France reste très discrète sur ce point. La publication de l’agence Anadolu, dont on ignore l’exactitude, intervient au lendemain de déclarations de responsables kurdes qui ont assuré, après avoir été reçus à l’Elysée, que Paris allait envoyer de “nouvelles troupes” dans la région de Minbej dans le nord de la Syrie.

Les termes “dont on ignore l’exactitude” reflètent exactement la servitude de nos médias en france soumis au pouvoir et c’est en cela que ma révolte grandit de jour en jour.

Celui qui est présenté comme « l’ambassadeur » du « Rojava », Khaled Issa, a annoncé après la rencontre des « Forces démocratiques de Syrie » avec Emmanuel Macron que la France allait envoyer des troupes à Manbij au Nord de la Syrie. La nouvelle a aussitôt été relayée dans les médias, amenant l’Elysée à chercher à en minimiser l’impact dans l’opinion. Selon Paris, rapporté par l’AFP : « La France ne prévoit pas de nouvelle opération militaire sur le terrain dans le nord de la Syrie en dehors de la coalition internationale anti-Daesh ».

La France ne prévoit pas de nouvelle opération militaire

Examinons cette déclaration-excuse-déni de plus près. La France, dans l’état actuel des choses est incapable, toute seule, de mener à bien quoi que ce soit en Syrie, ni où que ce soit d’ailleurs, si l’on excepte les petits pays africains qui ne disposent que de quelques avions et chars (souvent donnés ou vendus à crédit par la France). Ceci est dû au lent processus d’intégration voulu par les forces atlantistes, privant les armées européennes de leur autonomie.

Article RI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web