Tout cela avec l’argent du contribuable!

Les US partent mais la petite france persiste et signe! Avec un déficit budgétaire de 67,8 Milliards d’Euros Monsieur Macron se paie le luxe d’augmenter un peu plus notre dette! Il faut aussi prendre en considération l’état de nos armées qui depuis des décennies vient son budget réduire telle une peau de chagrin,la “Grand Muette” a beaucoup de mérite!! Il faut croire que l’histoire ne compte pas pour nos politique et que l’expérience des guerres perpétuent la nullité de nos politiques.

Comme ça, on dirait qu’en amenant des soldats sur le terrain, un nouveau protagoniste s’implique à présent en Syrie. Le 29 mars, le Président français Emmanuel Macron, a promis d’envoyer des troupes à Manbij, afin d’aider les forces démocratiques syriennes (FDS) chaperonnées par les États-Unis. Le but est de bloquer la progression turque dans la région, et cette manœuvre sera faite en coordination avec l’armée étasunienne. D’après Macron, les troupes seront envoyées « très bientôt. »

Cette promesse a été faite au moment où les Turcs menaçaient de chasser les Kurdes des régions nord de Syrie. Le 29 mars, Macron s’est entretenu avec une délégation de représentants kurdes, arabes et chrétiens des territoires kurdes de Syrie. C’était la première fois que des responsables du Rojava rencontraient le dirigeant français. Il s’agissait, d’après lui, d’une médiation entre les belligérants. Cette offre a déjà été rejetée par les Turcs, qui voient leur sécurité menacée par les FDS.

La France soutient depuis toujours la coalition étasunienne. Le but du déploiement annoncé à Manbij, sera officiellement de poursuivre l’éradication de l’État islamique, pas de chasser les Turcs. Mais puisque les terroristes n’ont plus la moindre influence en Syrie, le motif de Macron ressemble à un subterfuge. Quoi qu’il en soit, envoyer des troupes françaises à Manbij aura la capacité de renforcer les forces étasuniennes et de bloquer toute éventuelle attaque turque. À moins que la république ne s’apprête à prendre la relève des États-Unis, puisque le Président Trump a fait savoir que ses troupes allaient « très bientôt » quitter la Syrie ? « Laissons à présent les autres s’en occuper, » avait rajouté Trump.

Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web