La bête immonde sort de sa tanière…

Dans un article publié sur le site Doni press,Christelle Neant nous donne quelques infos (qui ne surprendront pas ceux qui restent les yeux ouverts…)concernant une grande majorité d’hommes politiques composant les divers ministères Ukrainien…

Bon nombre d’employés du MAE Ukrainien soutiennent la même idéologie néo nazie!

Si le MAE ukrainien pense réellement que les gens qui tiennent de tels propos, antisémites et semant la haine entre les ethnies, n’ont pas leur place au sein du ministère, ce n’est plus une enquête que les services de Pavel Klimkine (Ministre ukrainien des Affaires étrangères) vont devoir mener, mais une véritable purge !

Voilà le visage hideux des autorités ukrainiennes post-Maïdan que Kiev essaye à tout prix de cacher sous le tapis : une idéologie néo-nazie déguisée sous les haillons du nationalisme ou du patriotisme.

Mais il ne faut pas s’y tromper, c’est bien du néo-nazisme, et ils sont plus que des exceptions au sein des administrations ukrainiennes. Voilà ce que l’Union Européenne soutient et finance : le renouveau du nazisme à ses portes, et même en son sein, grâce à l’accueil de tous ces « diplomates » qui ne cachent même pas leur idéologie !

Lorsque ceux qui font de la réinformation sur l’Ukraine et le Donbass disent qu’il y a un réel problème d’infestation des autorités ukrainiennes par l’idéologie néo-nazie, la réponse habituelle est qu’il s’agit de cas isolés, et que ce ne sont pas des néo-nazis mais de simples nationalistes.

Le lièvre levé par Anatoli Chari (célèbre blogueur ukrainien, en exil à cause de ses critiques virulentes des autorités de Kiev) ce week-end est une preuve édifiante qu’il n’en est rien. Qu’il s’agit d’authentiques néo-nazis, et qu’ils sont bien plus nombreux que certains ne veulent l’admettre.

Article RI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web